Nos aventures d’investissement dans les marchés émergents

L’Appel des Fonds Charia

Cet article est aussi disponible en : Anglais, Chinois simplifié, Allemand, Italien, Espagnol, Polonais

Certains investisseurs n’ont qu’un seul objectif : l’appréciation de leurs actifs. Pour d’autres, les règles sont plus compliquées. Dans le monde musulman, la demande d’investissements conformes à la loi islamique (la Charia), qui respectent donc plusieurs croyances et principes religieux, est en hausse. Comme la population musulmane devrait atteindre 2,2 milliards d’ici 2030 et représenter plus d’un tiers de la population mondiale,[1] je pense que la demande de véhicules d’investissement conformes à la Charia devrait continuer à augmenter. 

Pour explorer le monde de l’investissement conforme à la Charia, j’ai demandé à Dennis Lim, Directeur Senior et gérant de portefeuille chez Templeton Emerging Markets Group, d’exposer son avis sur le processus d’évaluation de notre équipe visant à attirer des investisseurs en quête de ces investissements en actions si particuliers. 

Franklin Templeton Distributors Inc. est le distributeur principal des produits agréés aux États-Unis de Franklin Templeton Investments. L’entretien suivant avec Dennis Lim porte sur des produits et services non américains, non disponibles dans toutes les juridictions, notamment pour les résidents américains, et distribués en dehors des États-Unis par d’autres filiales et/ou prestataires de Franklin Templeton Investments, dans la mesure où la réglementation locale l’autorise. Veuillez consulter votre conseiller financier pour toute information sur la disponibilité des produits et services dans votre juridiction.  

Dennis Lim

Dennis Lim

L’objectif final d’un investissement en titres conforme à la Charia est similaire à celui de la plupart des autres investissements (l’augmentation du capital et/ou des revenus), mais comporte une contrainte importante. En effet, un gérant de portefeuille ne peut pas acheter, détenir ou vendre les actions d’une société dont l’activité principale ne respectent pas les principes de la Charia car les investisseurs sont considérés comme des « partenaires » partageant les bénéfices des entreprises dans lesquelles ils investissent. 

Comment savoir si une société est conforme à la Charia ?

Même si la signification exacte de cette « conformité » fait encore débat, certains principes généraux devant être suivis sont bien établis. Par exemple, pour être conforme à la Charia, une entreprise ne doit pas être impliquée dans des activités interdites, telles que le jeu ou la production et la vente d’alcool, de porc ou d’autres produits alimentaires « haram » (interdits). En règle générale, elle n’est pas autorisée à emprunter de l’argent contre des intérêts ou à conserver des actifs excédentaires sur un compte portant intérêts car, dès lors qu’elle a recours à des financements basés sur des intérêts, les fonds qu’elle utilise pour son activité sont considérés comme impurs. Par conséquent, les sociétés fournissant des services financiers rapportant des intérêts ou entraînant un endettement important doivent être exclues des fonds Charia. 

Bien évidemment, de nombreuses entreprises ne sont pas conformes, d’où un nombre très restreint de sociétés dans lesquelles investir. Par exemple, toutes les banques conventionnelles sont considérées comme « haram », ce qui pose des difficultés car, dans les pays émergents, le secteur bancaire est souvent l’un des plus importants du marché. 

Il faut s’en remettre aux spécialistes de la Charia, qui évaluent si une société est conforme ou non, et le processus est assez long et complexe. Nos fonds Charia non domiciliés aux États-Unis sont analysés et approuvés par un organisme indépendant : le Amanie International Shariah Supervisory Board, qui est réputé pour sa compréhension technique et approfondie de la Charia. Les spécialistes d’Amanie valident en premier lieu les objectifs et la stratégie d’investissement, ainsi que les services de supervision et de surveillance afin de garantir une conformité continue aux principes et aux normes de la Charia à l’échelle internationale. Si l’une de nos positions n’est plus considérée comme étant conforme à la Charia, il nous sera demandé de la céder dans un délai raisonnable. 

Je souhaite souligner que les principes de la Charia n’empêchent en rien une entreprise d’être compétitive et rentable. Certains sont même d’avis que ce surcroît de discipline est un atout. 

Il peut être difficile de trouver des opportunités d’investissement conformes à la Charia, mais nous détectons beaucoup d’entreprises intéressantes qui respectent ces critères dans de nombreuses régions. L’Inde, par exemple, comporte des milliers de sociétés cotées et nous identifions régulièrement des opportunités selon nous très prometteuses qui respectent les règles de la Charia. 

Processus d’investissement

Notre équipe recherche des opportunités au sein d’un univers potentiel de près de 25 000 titres mondiaux. Notamment, nous évaluons les sociétés sur la base de certains ratios financiers, par le biais d’algorithmes prédéfinis, sur les compétences de leur équipe dirigeante, sur leur engagement en faveur d’une bonne gouvernance d’entreprise. Comme nous appliquons une philosophie d’investissement bottom-up, identique à celle de tous les fonds Templeton, nous suivons un processus rigoureux et discipliné permettant une analyse approfondie et détaillée des activités de chaque entreprise, puis nous avons recours à l’analyse et à l’opinion d’un réseau mondial de spécialistes de la gestion des risques basés localement. Une fois que nous avons établi notre « liste de titres », nous effectuons une deuxième analyse afin d’y retirer les entreprises non conformes à la Charia et de ne conserver qu’une liste de valeurs conformes à la loi islamique. Franklin Templeton bénéficie de l’expertise de ses gérants en matière de stratégies conformes à la Charia dans les principaux centres financiers islamiques de Singapour, de Malaisie, des Émirats Arabes Unis et de Hong Kong, et nous sommes l’une des rares sociétés de gestion d’actifs étrangères à opérer de manière autonome en Malaisie. 

Pour tous nos investissements potentiels, la première étape du processus de recherche consiste à identifier les sociétés qui semblent afficher une décote, d’après notre estimation de leur valeur intrinsèque future. Ensuite, nous employons une analyse quantitative et fondamentale approfondie au cas par cas afin d’évaluer leur valeur à long terme, ce qui élimine quelques titres. Cette méthode permet d’avoir une bonne visibilité de l’activité de la société, des compétences de son équipe dirigeante, de sa structure actionnariale, de sa gouvernance d’entreprise et de son engagement à créer de la valeur actionnariale. Les visites d’entreprises sont également une part importante du processus, étape au cours de laquelle nous visitons les locaux et nous nous entretenons avec les dirigeants. Le processus décisionnel est le fruit d’un travail d’équipe. 

Les titres conformes à la Charia constituent un sous-ensemble de notre univers d’investissement sur les marchés émergents, mais notre processus de sélection des titres est exactement le même pour tous nos portefeuilles. Une fois que les titres ont été validés par notre processus rigoureux et ont été intégrés à notre liste, nous analysons cette liste pour identifier les valeurs qui respectent les règles de la Charia. Nous avons remarqué que les entreprises conformes ont tendance à afficher un bilan très solide. En revanche, d’autres sociétés pouvant détenir trop ou trop peu de capitaux seraient incompatibles avec les règles d’investissement de la Charia. 

Les conseillers en Charia interviennent à chaque étape du processus. En premier lieu, ils nous fournissent une liste de titres qui ont passé leurs tests de conformité à la loi islamique. Au cours de notre recherche de sociétés, si nos études montrent qu’une valeur est susceptible d’être conforme et qu’elle ne figure pas sur la liste fournie par les conseillers, nous discutons avec eux des raisons qui les ont incités à l’exclure. Comme la conformité des entreprises à la Charia est régulièrement testée, des sociétés sont constamment ajoutées et retirées de la liste, du fait des changements apportés à leur bilan et à leur compte de résultats. 

Gestion de portefeuille

Une fois que nous avons construit un portefeuille, nous examinons continuellement quelles sociétés contribuent positivement ou négativement aux performances. Nous pouvons avoir recours à notre méthodologie de vente rigoureuse lorsque le prix d’une action dépasse notre estimation de juste valeur, lorsque nous pensons qu’un autre titre présente un meilleur potentiel de création de valeur, ou lorsqu’un changement fondamental intervient dans une entreprise et vient modifier nos prévisions ou, dans le cas des fonds Charia, rend la société non conforme. Notre équipe évalue régulièrement l’adéquation des portefeuilles avec nos objectifs et nos principes d’investissement. 

Grâce à ce processus, nous nous assurons que nos fonds Charia domiciliés hors des États-Unis reflètent en permanence les meilleures idées d’investissement de Templeton Emerging Markets Group et correspondent aux attentes spécifiques des investisseurs islamiques. 

Informations juridiques importantes

Tout investissement comporte des risques, notamment celui de ne pas récupérer le capital investi. Les stratégies concentrées sur les investissements conformes à la Charia peuvent être exposées à un risque plus important de fluctuation des valeurs qu’un portefeuille plus diversifié. Les investissements conformes à la Charia sont exposés à des risques supplémentaires, tels que le risque de conformité à la Charia, qui est le risque que la performance d’un portefeuille investi dans des sociétés conformes à la Charia soit inférieure à celle d’autres stratégies ne cherchant pas à se conformer strictement aux principes de la loi islamique, puisqu’en vertu de ces principes, les portefeuilles conformes peuvent être contraints de liquider ou de ne pas acquérir certaines positions susceptibles d’être performantes. Les investissements dans des valeurs mobilières étrangères comportent des risques spécifiques, comme les fluctuations des devises, l’instabilité économique et l’évolution de la situation politique. Ces risques sont supérieurs concernant les investissements sur les marchés émergents, auxquels s’ajoutent les risques liés à la plus petite taille de ces marchés, à leur liquidité inférieure et à l’absence de cadre juridique, politique, commercial et social propice aux marchés boursiers. 



[1] Source : Pew Research Center, janvier 2011 : « The Future of the Muslim Population ». La population musulmane était estimée à 1,6 milliards en 2010 et devrait atteindre 2,2 milliards d’ici 2030.

Leave a reply

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués