Nos aventures d’investissement dans les marchés émergents

Incertitudes en Corée

Cet article est aussi disponible en : Anglais, Chinois simplifié, Allemand, Espagnol

Les incertitudes et les risques qui pèsent sur la péninsule coréenne remontent à la fin de la Guerre de Corée en 1953. La Corée du Nord brandit la menace d’une invasion et s’en prend régulièrement à la Corée du Sud depuis de nombreuses années. Par conséquent, la plupart des investisseurs internationaux connaissent bien cet état de fait et nous ne prévoyons pas de retraits massifs, à moins que la situation ne s’envenime. Certes, une intensification des tensions pourrait entraîner quelques déplacements de capitaux vers d’autres marchés asiatiques, tels que la Chine, le Japon et Hong Kong, mais nous pensons qu’un tel mouvement resterait limité.

La personnalité de Kim Jong-un, le jeune homme qui a pris les rênes du pouvoir en Corée du Nord, reste un mystère, ce qui ne fait que renforcer l’incertitude. Il est possible que le régime procède à des actions militaires, des lancements de missiles ou des tests nucléaires afin de montrer au reste du monde que rien n’a changé, qu’il n’y a aucun projet de réunification avec le Sud ou qu’il n’existe pas de dissensions dans le pays.

Il est clair que les États-Unis ont pris au sérieux les dernières menaces de la Corée du Nord et suivront la situation de près. Néanmoins, nous n’observons actuellement aucun mouvement de panique sur les marchés en raison du regain de tension, mais plutôt une nervosité générale due à l’incertitude.

 Risques et motifs d’optimisme

Nous investissons depuis longtemps sur les marchés émergents et les tensions dans la péninsule coréenne n’ont rien de nouveau pour nous. Lors des périodes de crise, les accès de faiblesse des marchés peuvent être considérés comme des opportunités potentielles d’achat. Cela peut-être le cas en Corée du Sud, car des périodes de volatilité sont à prévoir.

Le marché de Corée du Sud présente certains risques liés à un nouvel affaiblissement du yen. Les fluctuations de la monnaie japonaise peuvent avoir un impact plus prononcé sur la Corée du Sud que sur d’autres économies de la région, car le pays est un concurrent direct du Japon dans le secteur manufacturier et dans l’exportation de produits et machines de haute technologie à valeur ajoutée.

En dehors de ces risques, nous estimons qu’il y a lieu d’être optimistes quant au potentiel à long terme de la Corée du Sud pour les investissements. Le gouvernement a récemment annoncé plusieurs mesures destinées à relancer l’économie nationale. Elles pourraient doper la croissance et avoir un impact positif sur le marché de la Corée du Sud dès le relâchement des tensions. Nous considérons actuellement comme attractives les valorisations de la Corée du Sud et les bénéfices des entreprises semblent capables de résister aux épreuves, tout comme le peuple coréen.

Leave a reply

Votre e-mail ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués